mercredi, avril 25, 2007

lorsque la Loose rencontre la Win

hello les petits amis de la croix de bois^^ !
ça fait supra longtemps que j'ai pas fait de mise à jour ici bas :) ne croyez pas que j'étais loin de mon ordi ou bien que j'étais en train de baver, tout convulsé dans mon grenier après avoir léché la poussière radioactive qui recouvrait mes trésors vidéoludiques... > non !! j'étais vivant, mais dans une phase de cocooning bancal :S mon boulot aussi précaire soit-il me pesait et j'ai même tenté, je l'avoue, de me faire embaucher ailleurs... :p chose sur laquelle je reviendrai d'ici quelques lignes... mais pour l'instant, je souhaiterai revenir sur le dernier commentaire de mon livre d'or > mon ami Geed me solicite pour que je sorte d'avantage de mon enveloppe corporelle et que j'écrive plus de feuillets dans un état que je qualifierai de second... dans un état de shaman avancé quoi ?? enfin c'est comme ça que je l'ai ressenti en tout cas... le soucis, c'est que être drôle dans son récit ou bien triste ne nous appartient pas directement... je ne sais pas encore dans quel état je suis actuellement, mais je le saurais à la relecture (lorsque je me dépécherai de corriger mes fautes d'Orthographes pour ne pas laisser transparaitre à mes fidèles lecteurs que je suis pratiquement illettré et que à l'école... eh ben l'Orthographe n'était pas mon copain et qui faisait que de me pousser dans la cour de récréation... :( ). où j'en étais ? ah oui... je ne sais pas si mon texte au final sera : absurbe, épique, triste, revendicateur, ou bien lyophilisé ?? tout ce que je peux dire, c'est que je ne cherche pas à tricher et que les mots sortent dans le sens qu'ils veulent^^ et puis fuck, ça me va ainsi !! maintenant, il est vrai que ça faisait plusieurs jours que j'avais envie de faire une mise à jour, mais c'est toujours pareil, que dire ? n'oublions pas que un choix, c'est également un renoncement... la galère... le plus facile serait encore de balancer froidement des photos et de les commenter rapidement "c'est un jeu super rare parce qu'il sent le chocolat et que seuls les Thaïlandais y ont eu le droit, rapport à la taille de leur bi..." humm... mais non^^ je me suis dit > balance plutôt ton écriture automatique et vide toi le crâne gamin !! et donc voilà comment un titre de récit ne colle pas forcément avec ses 23 lignes suivantes (voire plus, car lorsque je validerai mon message, les mots rapetisseront comme par magie :p ). et puis finalement il s'avère que le titre tombe d'un seul coup en parfaite harmonie avec le reste... on se surprend à coller au rôle du personnage !! ça faisait plusieurs années que l'on dérivait impassiblement... dérivait vers des contrées toutes fades... un train train morose et pourtant résigné...
et puis un beau jour de léthargie, la petite fée du corridor comme prise de pitié, décide de vous ouvrir une nouvelle porte^^... chose que j'ai fait il y a 6 mois et qui porte aujourd'hui ses fruits :) En effet, il y à 6 mois, je décide suite à l'obtention de mon BAPAAT (un diplôme d'animateur) de me présenter à un poste d' animateur dans une petite ville... un boulot en or > il y a tout à développer, personne ou presque au dessus pour freiner sa créativité... un boulot dans une ludothèque à 10 km au nord du Mans... je rappelle tout de même que suite à mon départ de l'armée en juin 2004, ma femme et moi sommes retournés dans nos contrées natales... nos parents ne voulant plus d'enfants sous leur toit (et encore moins d'un couple d'enfants) nous avons eu la chance de nous faire héberger dans l'appart' au RDC de chez ma grand mère (vide depuis plus de 15 ans)... appart' peu attractif sous bien des points, mais néanmoins très utiles pour une période de transition. cette période de transition dure depuis pas loin de 3 ans... :S
depuis mon départ de chez les artilleurs en 2004, je cherche où me caser... il faut repartir à zero... j'ai alors 26 ans et j'ai pas évolué depuis mon incorporation en juin 2000...(cliquez ici pour ceux qui n'auraient pas suivi dans le fond), si je pousse la réflection, je me rend compte que mon lycée ne m'a pas servit à grand chose et que finalement, j'ai juste le mérite d'avoir vécu jusque là :S il n'y a rien de plus horrible comme sensation de se retrouver à 26 ans et de se dire qu'un gamin de 15 ans en apprentissage est en avance professionnellement parlant sur soi... :S). ayant un faible pour l'artisanat d'art, je passe un entretien pour une formation AFPA d'ébéniste, mais je ne conviens pas. ensuite la dame qui s'occupait de moi à l'ANPE me propose de faire un petit questionnaire rapide pour mieux cerner mon profil > je serai à priori altruiste, philanthrope avec une fâcheuse tendance à aimer transmettre son savoir et son savoir faire^^ (là je romance peut être un peu :p ). Sur ce, elle me conseille de m'inscrire rapidement pour une formation BAPAAT dont les tests commencent 2 semaines plus tard... je passe les tests, c'est bon !! je ne suis pas structuré, mais mes connaissances et mon adaptation me permettent de colmater les brèches... :p je le loupe la première année... à cause d'une sale histoire... :( Vous voulez que je balance ?? Allez OK, je continue mon décrassage d'antennes^^...TAYAU !!Mon tuteur de stage, me sert sur un plateau un projet d'animation que j'étais amené à défendre lors de ma soutenance finale... j'utilisais dans ce projet, 3 de mes supports techniques (alors qu'il n'en suffisait que d'un seul pour la validation) > la Randonnée, le VTT et l'Orientation... ce mini raid au sein du service des sports sent bon la réussite :p
Le soucis étant que j'apprends par la suite (une fois tous les itinéraires calculés) que je ne mènerai pas le projet... je ne serais qu'en soutien >
"_t'inquiète pas Matthias, je sais ce qu'il faut te faire faire pour obtenir ton diplôme d'Assistant Animateur"... là dessus, j'en parle à mon organisme de formation et il me répond que ça ne passera auprès de Jeunesse et Sports si je ne mène pas moi même le projet...je retourne et j'insiste auprès de mon tuteur... >
_"t'inquiète, tu n'es pas mon premier BAPAAT"... bon bah... ok ! je termine l'année en obtenant tous mes supports techniques et je réussi ma séance pédagogique... arrive la dernière épreuve, celle de la soutenance... j'ai tout de suite senti un mur se dresser devant moi :( le jury m'a pas laissé un seul espoir!! Quel tragique et lourd sentiment d'impuissance et d'injustice, je me suis fais bouler à cause de mon tuteur, après avoir eu une excellente appréciation de mon organisme de formation (Léo Lagrange)... là dessus, je me retrouve comme un con à la recherche d'un emploi si possible dans l'animation... c'est ainsi que je me retrouve à faire ce que j'ai fait dès mon retour de l'armée > bénévole à l'espace leçon de Gambetta. puis ma mairie me donne des heures de cantine... puis des heures d'A.R.S (Aménagement du Rythme Scolaire) et de la garderie le mercredi matin... je me retrouve assez vite à la tête d'un capital de 16 heures par semaine. je pense à l'époque que je vais vite atteindre 25/30 heures... voire soyons fous une embauche ?! pendant cette année 2006, je décide de passer mon BAFA, pour compléter ma formation d'animateur et pour peut être avoir enfin un petit quelque chose pour travailler... je travaille à chaque vacances (merci Cacane de m'avoir appris l'Animation en Centre^^). Je passe mon BAFA et en même temps je bricole des animations à base de découverte de l'Orientation, afin de présenter un autre projet pour mon rattrapage de BAPAAT... mais bon, j'y vais à reculons... y en a marre des échecs et autres pertes de temps (j'avoue, je l'avais hyper mauvaise)... en Juillet/Aout 2006, mon ancien référent BAPAAT, me dit qu'il faut que je m'inscrive pour le rattrapage... là dessus, je retrouve la NIAC et je demande à ma femme de contacter le CREPS de La Baule. (moi j'étais en mini camp avec mon centre) "ah non madame... c'est trop tard pour rendre le dossier, vous avez une semaine de retard"(pour rentre un projet que je n'avais pas encore tapé... :S) là dessus la loose s'empare à nouveau de moi et je continue à me laisser porter par cette enivrante vague de médiocrité déclinante...
Connaissez-vous l'expérience de la grenouille que l'on ébouillante progressivement dans une marmite et qui ne se rend compte de rien jusqu'à ce qu'elle s'épuise et ne puisse plus sortir de son dernier bain...? 1 mois plus tard en septembre, Fred mon ancien référent BAPAAT (devenu un ami depuis ) me recontacte:
"_Alors ? t'en ai où dans ton inscription ? Patricia Michel (la directrice de la DDJS des Pays de Loire) attend ton coup de fil"
... bordel !! Je l'appelle et elle me donne environ 1 semaine pour lui rendre mon dossier !!! (je n'avais pas les mêmes prérogatives que les autres candidats, étant aux rattrapages) Arf... ma femme et moi avons bourré le coquelicot pour pondre mon dossier "la cité se met au vert"... pour qu'enfin en octobre 2006... j'obtins le premier diplôme professionnel de ma Life^^!
Puissance et Délivrance sont alors les 2 mots qui me viennent à la tête... là dessus, je postule en candidature spontanée pour un poste d'animateur en ludothèque à coté du mans (le tuyau venant de ma frangine et de son homme qui sont passés leur vendre des jeux de société)... j'attends, je les relance, j'attends, je les relance... ils ne sont pas prêt à me recevoir en entretien. Je laisse béton... C'est dommage car nous rêvons de nous en aller vivre ailleurs et de nous rapprocher du Mans, là où ma femme travaille déjà en mairie...
Quelques mois plus tard, ma femme voit l'annonce ANPE concernant le poste que je convoitais... la dame de la ludothèque (qui n'était autre que la maire adjointe à la culture et à la jeunesse), me recontacte >
"_nous avons fait les démarches nécessaires, nous sommes désolés que ça ait pris autant de temps, mais comme c'est une création de poste, nous étions obligés de prévenir l'ANPE"... Bon, là dessus, je suis un peu vert de me retrouver en compétition avec pleins d'autres hypothétiques bête de course et tout et tout (je n'ai qu'un BAPAAT, c'est le premier niveau requis pour postuler à ce poste :S). Vint le jour de l'entretien lundi dernier. je suis le premier à passer sur une liste de 15 ou 20 (selon leurs dires). cependant, je sens que je maîtrise mon sujet... je me sens à l'aise, je m'étonne moi même à utiliser des termes techniques !? Je me sens coller au poste > animateur en ludothèque + animateur dans une salle des jeunes (et moi qui collectionne les jeux de société... c'est une aubaine !!).On arrive au dénouement de ce récit !!!
> Hier, mardi 24 avril 2007 à 16h08, je chialais de bonheur en apprenant que la Bazoge avait retenu ma candidature (sur 45 personnes au final) et que la vie me donnait enfin ma chance... après avoir douter de moi à maintes reprises, je n'ai plus envie de douter de moi, car parfois, à force de se battre et de tenter des trucs un peu partout... et ben au bout d'un moment, ça marche !!^^
Je vous aime !
ça fait plusieurs années que le Boby est né... et ce n'est surement pas anodin... lorsque tout va mal et que l'on se sent misérable, qu'on ne trouve pas sa place dans la société, nous cherchons tous inconsciemment un refuge ailleurs...c'est souvent dans un imaginaire plus agréable et coloré... où on est plus fort, on gagne, on s'aime!! Si c'est pas dans l'alcool, la drogue et les putains :S )
Mais détrompez vous, ce n'est pas parce qu'enfin, j'en vois le bout que je vais abandonner mon Boby^^ et non !! au contraire, pour le plus grand bonheur de ma femme (lol), je compte continuer à cultiver ce coté de moi et ce avec le maximum de passion, je compte dans un futur assez proche, essayer d'amener dans ma future commune le monde videoludique en le présentant comme vecteur de valeurs sociales et culturelles...(mon futur musée en témoignera^^ Inch allah)
J'espère que je ne vous ai pas trop gavé avec mon récit à rallonge... j'ai essayé de vous rapporter ma life telle que je l'ai vécu ces 3 dernières années. c'était le moment de le faire... maintenant, je peux continuer à avancer^^ !!
bisous :)

4 Comments:

Anonymous Les Stef said...

Toutes nos ficelles de caleçon brother ! oui on sait, pardonne nous ce vieux calembour tout pourri, usé jusqu'à l'élastique, mais n'est pas Boby qui veut... et là le Boby il a l'inspiration débridé... ça sent la frite croustillante et salée à point tout ça !!!! Et tout ce qui t'arrive de bien, tu le mérites, oui petit scarabée. Bon allez, avant d'aller remplir nos bidons qui crient "famine", des bisous en pagaille ! :-D

7:45 PM  
Blogger Charly-Charlot said...

Yo Martial (enfin boby), ben encore toutes mes félicitations c'est trop koooool :)

10:52 PM  
Blogger boby said...

merci moine shaolin^^

ça me fait plaisir aussi que tu apprécie mes lignes :)
à bientôt mecto !!

11:28 PM  
Anonymous Cyril said...

eh oui courage Boby, il faut saccrocher dans la vie.
meme si ce n'est pas facile
je viens pas souvent sur ton blog mais je l'aime.
a bientot ;)

8:42 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home