dimanche, mai 25, 2008

Ballade pour Isia

Que donner d’autre comme titre à un moment aussi fort… je comprends aujourd'hui l’auteur de cette chanson lorsqu’il chante sa déclaration d’amour à sa fille.

Je ne peux m’empêcher de faire une analogie entre le grand Higelin, poète et chanteur de son état et ma petite personne pourtant à mille lieux de son pedigree artistique...car moi même aujourd'hui, bel et bien aussi, papa d’une petite Isia^^. Ayant déjà un "Z" dans notre nom de famille, nous avons préféré adapter l'orthographe afin de ne pas lui infliger trop de lettres à 10 points dans son nom et son prénom^^.
Vendredi 23 Mai, 4H du mat… ma femme se dandine et souffle dans le lit… je lui demande si c’est "le début" et depuis combien de temps elle a mal. Depuis 3H du mat, elle ressent des contractions régulières toutes les 5 min voire même moins ??? Elle se demande si ce sont bien des contractions et ne voudrait pas qu’on se déplace pour rien… je lui réponds sans hésiter que ce n’est pas grave, si c’est une fausse alerte, il faut mieux se rassurer !! (les papas dans ces moments là ne cherchent pas midi à 14H… faut pas oublier que notre rôle est en stand-by depuis 9 mois, s'agirait pas de louper le grand feu d’artifice pour une quelconque question de laxisme :D ).
En 30 min, après une douche rapide de la maman et un papa un peu survolté, mais efficace, nous voici rendu à la mater'… un peu d’attente ce matin là... ^^'
On doit être pris en charge aux alentours de 5 H… puis nous arrivons dans une salle de pré travail.
Les contractions sont super rapprochées mais pas assez efficaces !! Super... de la souffrance gratuite, c’est génial ! Nous ne sommes pas mûrs pour l’événement et on nous propose de repartir chez nous en attendant de meilleures prédispositions…
A 8H30 nous remballons l’artillerie et à 8H50, je dépose ma femme à la maison… juste à temps pour ouvrir la Ludothèque à 9 H dis donc… trop classe^^. là dessus je prends mon chargeur de portable avec moi et me dirige fébrilement jusqu’à mon lieu de travail (c’est à 5 min à pied).
En rentrant à midi, je retrouve Laure au plus bas…
_J’ai pas faim !!
Elle essaye de manger un delichoc, mais le vomit aussi tôt dans un plateau qui traînait sur la table et que j'attrape au vol...
La pauvre souffre, mais qu’attendons nous au juste ?? Les contractions sont toujours rapprochées certes, mais je ne suis pas gynéco pour lui dire:
_C’est bon, t’es ouverte à 5, on trace à la mater' !!
Donc on bouine… je joue un peu à mon baten kaitos… puis je sieste rapidement à coté de ma femme… je suis alors en prépa de 14H à 16H30 et je me dis que j’en ai une autre de prépa plus urgente à faire aujourd’hui.. alors ça me laisse potentiellement jusqu’à 16H30, l’ heure d'ouverture de la Salle des Jeunes pour réagir.. après, ça nous bloquera jusqu’à 19H, car je serais alors responsable des enfants présents :S

A 15H, je rappelle la situation à Laure
_On peut partir maintenant pour contrôler l’avancée, quitte à revenir avant 16H30 ou bien on fait de l’apnée jusqu’à 19H…

A 15H30 Laure me réveille pour me dire qu’on y va pour voir !! là dessus on fonce mettre un panneau « fermeture exceptionnelle » à la SDJ. (quitte à l’enlever au retour).

A 16H, j’appelle la mairie pour dire que je ne bosserai pas cet après midi… je ne savais toujours pas si c’était la bonne ou pas, mais là, le passage à la salle d’attente a semblé se figer littéralement dans le temps… environ vers 17H, nous sommes enfin dans la salle d’accouchement, ouvert à 3. ça ne progresse pas vite, mais lot de consolation, on nous fait comprendre que nous ne bougerons plus de cette salle… ouf !!! On opte très vite pour la péridurale que la maman reçoit à 18H30… et là, la tension s'estompe enfin en même temps que les contractions et je retrouve le sourire de ma femme^^ !!
A 19H, j’ai une "permission" pour aller manger en ville.. je retrouve un couple de copain qui ont eu le droit à l’exclusivité de l’événement^^. Merci Rodi et Didine pour votre hospitalité ! ça m’a permis de prendre un peu de recul et de gagner un peu de temps surtout !!
A 21H, retour auprès de ma femme… ça progresse vite là… on doit bien être à 7.
A 23H, nous sommes à 9… on nous parle d’une deuxième personne qui va préparer un peu la chambre pour la "poussée"… déjà une sage femme commence à faire pousser Laure ?? Hey Ho… j’y comprends plus rien là... ça commence ou quoi ??
Et puis non, fausse alerte, je comprends plus tard que c’était juste pour préparer tout ça !!

Et puis c’est re-long… la sage-femme fait repousser comme ça toutes les heures, mais ça ne progresse plus, la péridurale ne fait plus effet et à 1H30, ça redevient plus très cool l’ambiance dans la chambre… moi je fais les 100 pas, Laure souffle… on attend l’infirmier anesthésiste qui est occupé ailleurs pour nous faire un « bonus » (un complément de péridurale).
Vers 2H30, il arrive enfin, entre temps je suis sorti dans le couloir et j’y ai vu un autre papa qui grimaçait à l’écoute de sa femme derrière la porte qui n’avait pas l’air de jouer aux legos…:S
Une sage-femme qui passe à ce moment là, me demande soit d’aller dehors, soit de rentrer dans la chambre, mais de ne pas de rester ici car le spectacle n’était pas intéressant… là dessus je retourne dans la chambre… un peu sur le cul je dois dire… je fais quoi ? je lui en parle ? allez, je me sers de cette expérience…
_J’ai vu un papa dans le couloir à coté, ils doivent être passés aux forceps… c’est pas grave si on doit aussi y passer, mais on va tout donner avant pour ne pas y passer!!
A 3H, on passe à la vraie « poussée ». C’est dur, on est à 3 pour motiver Laure (d'ailleurs, c'est sympa, elles m’ont dit après coup que je ferai un bon coach :p ). Je tiens alors la main de Laure et je vois tout dans la vitre derrière la SF… et ça n'avance pas nondediou !!  Mais je continue à dire comme elles :
_Je la vois, ça vient ! continue, ça y est presque !! on va y arriver !!
On me confie alors la mission de lui donner le masque à oxygène entre chaque poussée… ce dernier ne se remplit pas d'air tout seul, c’est pas fin, j’étouffe ma femme au lieu de l’aider… je gueule un peu sur l'assistante qui m'avait refourgué ce sale plan pour qu’elle remédie au plus vite au pb… :p
puis au bout d’un moment, je commence à voir du nouveau :
_Elle a attrapé sa tête...donne tout !! 
_ça y est la tête est sortie !
on sent comme l’urgence de finir le travail…
_Allez, vous reprenez bien de l’air et vous donnez tout !!

10 secondes plus tard, le 24 mai à 3H27, mon sucre d’orge parfum cassis est posé sur le ventre de ma femme… Laure grimace encore un peu, mais la mère et la fille se regardent enfin… moi j’éclate en sanglots… c’est fini !!

J’en ai encore les larmes aux yeux en l’écrivant tiens… quel combat, mais quelle jouissance à l'arrivée !! J’étais loin de m’imaginer ce que ça me ferait… c’est quasi indescriptible, je n’ai jamais aimé quelqu’un comme ça. Certes j’aime ma femme, mais l’amour s’est installé progressivement… là l’amour a été immédiat et il me semble déjà éternel !!

Je sens que je pourrais mordre pour ma fille… faire n’importe quoi ! C'est comme si cela faisait rejaillir l'instinct animal enfouis tout au fond de nous.
Depuis le premier instant, lorsque blottie au chaud dans mes bras, ses cris ont cessé, comme rassurés à l’écoute de ma voix et à la vue de mon visage... depuis cet instant précis je le sais, Isia, je t’aime !!

premiers instants... plus fort que tout !



Isia, une semaine...

Je vous mets ci dessous à écouter et à lire les paroles de Ballade pour Izia de Jacques Higelin, provenant de l’album "Illicite" qui est selon moi l'un des plus inspirés de sa carrière...


peut être ce qui m'at-
-tire en toi
tire en toi
n'est rien que l'autre ver-
-sant de moi
sang de moi
Où m'attendait la jouvencelle
cachée derrière les portes
les portes
du ciel [...]

Rien de tout ce qui m'as-
-pire en toi
pire en toi
n'est plus doux que le grain
de ta peau
de ta voix
Dont la magie providentielle
m'ensorcelle et m'escorte
jusqu'aux portes
du ciel [...]

D'où, d'où, d'où viens tu ?
O ma tendre merveille,
mon amour absolu
Bercée par le flot des sortilèges
et des rêves étoilés
sous le grand manège enchanté [...]
Peut-être ce qui me re-
-lie à toi
lie à toi
n'est autre que ce cor-
-don de soie
Don de soi
Que tu m'enroules autour du coeur
pour l'empêcher de courir
se faire prendre ailleurs [...]
Et si tout ce que j'a-
-dore en toi,
dort en moi
je veux que tu le ré-
-veilles en moi
veilles en toi
Pour que de la terre au soleil
des pluies de nos carresses
naissent un bel arc en ciel [...]

D'où, d'où, D'où viens tu ?
O ma tendre merveille
mon amour absolu
Bercé par les sortilèges et les rèves étoilés
sous le grand manège enchanté [...]
Peut-être ce qui m'at-
-tire en toi
tire en toi
n'est autre que le sou-
-rire en moi
rire en toi
Du petit esprit malicieux
qui lance des étincelles
dans le ciel de tes...
yeux [...]

6 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Bienvenue à toi Isia,

Tout plein de bonheur à tous les trois....

Sachez que pour l'avoir vue hier , Isia est tout simplement très belle........ c'est impressionant:
Elle a des traits très fins, des beaux yeux en amande, un teint effet bonne mine! et déjà même une coupe de cheveux bien structurée....

Toutes nos félicitations!

Et nous ne disons pas ça parce que vous êtes nos copains les parents!

Quel plaisir de Voir papa et maman radieux, aux anges (malgré les insomnies succesives), vous nous transmettez de plein fouet ses belles émotions. C'est GENIAL....Nous en sommes encore tout chamboulés



Félicitations encore et on vous aime très fort tous les trois.

Fanchon & co

2:06 PM  
Blogger boby said...

merci à vous les amis.. nous aussi nous vous aimons^^ !

et merci encore pour ce beau repas inattendu au beau milieu de l'accouchement de ma fille...

a bientôt!

10:46 PM  
Anonymous Anonyme said...

Que te dire mon Boby, une fois de plus tu m'as fait chialer !

Ta fille est la plus belle (et je suis sincère) elle a un petit minois adorable et un air très éveillé pour quelques jours...

Ta femme en a bavé pour avoir attendu si longtemps, je compatis sincèrement pour être passée par là...

Heureusement, on oublie vite !

Je ne connaissais même pas la chanson d'Higelin, ni même ce prénom d'Isia que je trouve particulièrement joli.

Plein de bonnes choses à tous les trois. Essayez de savourer ces moments, même si, la fatigue aidant, ils sont parfois usants. Connaissant ton énergie, et découvrant à travers ton récit celle de ta femme, je ne doute pas un instant que vous en profiterez à fond!

Bisous

Cécile (Soline)

10:20 AM  
Anonymous Severine said...

Salut Boby

je viens de decouvrir ton blog grace a ton message sur copains d'avant et je suis toute emue de ton recit de l'accouchement. Cela me rappelle des souvenirs. Moi aussi il y a bientot 3 ans j'ai eu le droit a l'aller/retour a la maternite ("c'est pour aujourd'hui mais vous pouvez rentrer chez vous, aller faire du shopping et revenir plus tard."). Moi aussi ce fut long (entree en salle d'accouchement a 17h - apres une premiere venue a la mater a 10h - pour finalement accoucher a 2h du mat' par cesarienne car stagnation a 9 depuis plusieurs heures). C'etait la canicule (un 17 juillet), l'embouteillage (13 accouchements dans la nuit) et une maman a meme accouche dans le couloir. Meme si c'etait dur (la peridurale ne faisait plus effet), ce fut merveilleux. Romain aura bientot 3 ans, deja ...
Si tu veux de mes nouvelles, c'est par ici http://romain-in-ny.over-blog.com/ . Je serais en Sarthe quelques jours en juin. On se croisera peut-etre...

5:06 PM  
Blogger boby said...

merci à vous tous pour vos commentaires, ils ravissent les jeunes parents que nous sommes :)

11:28 PM  
Blogger ByWendy said...

en recherchant des infos sur la ludothèque j'étais tombée sur ton blog, et aujourd'hui, j'ai pris le temps d'en lire quelques bribes... comment dire... déja la version maman d'un accouchement est poignante, mais franchement, là, ca donne les larmes aux yeux, on ressent du bonheur pour vous trois.
bref, profite bien de ta famille.
a bientot peut etre a la ludothèque.

9:13 AM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home